Hypnose Ericksonienne

Présentation

Issu du XVIIIe siècle, le terme hypnose vient du mot grec « hupnoein » qui signifie endormir. Cependant, l’hypnose n’a rien à voir avec le sommeil et correspond plutôt à un état d’«hyper concentration détendue ».

Pourquoi l’Hypnose Ericksonienne ?

L’Hypnose Ericksonienne tire son nom de Milton Hyland Erickson (1901 – 1980), un célèbre psychiatre américain qui a personnellement souffert de diverses maladies et de problèmes physiques importants, comme la poliomyélite qui le frappa à l’âge de 17 ans.
Il trouve alors en lui toutes les ressources nécessaires pour lutter contre cette maladie, ce qui lui permet de se remettre debout un an plus tard. Ayant étudié l’hypnose classique qu’il trouvait trop rigide et trop autoritaire, il mit au point ses propres inductions afin d’en extraire une approche beaucoup plus permissive et plus souple.

Qu’est ce que l’état d’hypnose ?

L’état d’hypnose, ou état modifié de conscience, est un état tout à fait naturel puisqu’il se produit plusieurs fois par jour et de façon spontanée.
Les états de modifiés de conscience sont spontanément et quotidiennement notre lot à tous. Chaque jour, notre état de conscience fluctue de très nombreuses fois dans la journée et nous donne accès à cet état particulier où nous sommes « ailleurs », « dans la lune » ou même davantage… Pendant ces multiples instants, notre fonctionnement inconscient prend le pas sur notre fonctionnement conscient.

Ainsi décrit, nous considérons l’état hypnotique comme un état naturel : l’état hypnotique et le travail thérapeutique qu’il permet n’ont rien à voir avec la soumission au soi-disant « pouvoir » de l’hypnotiseur. Le patient connaît bien cet état mais ne sait pas le nommer, le faciliter délibérément et l’utiliser.

L’état d’hypnose est assez agréable : ça ressemble à ce qui se passe le matin au réveil lorsqu’on se sent dans une bulle, qu’on n’a pas encore envie d’ouvrir les yeux, mais que toutes les perceptions sont extrêmement claires. Sous hypnose, toutefois, la réalité et les images créées par le cerveau ont tendance à se confondre.

Domaines d’applications

Les indications sont extrêmement variées et personnalisées, cependant les motivations les plus fréquentes de consultations sont les suivantes.